Langue

Sur l’exemple de l’USAP et de l’USAP XV féminin, qui ont lancé sur le marché, en fin d’année dernière, leurs calendriers 2011, relativement dénudés, le basket du Pays Catalan tient aussi à assurer sa publicité. Jeudi 27 janvier, les joueuses du Perpignan Basket présentent leur produit promotionnel, illustré par les images du photographe Jacques Montant. Sous la phrase accrocheuse « Elles enlèveront leur maillot », la présentation générique de cette réalisation, sous la forme de livre, dévoile trois joueuses que l’on devine partiellement nues, dont l’adjointe au maire de Perpignan, Fatima Dahine, déléguée aux sports et aux équipements sportifs. Tiré à 400 exemplaires, vendu au prix de 35 euros, cet ouvrage devrait garantir à l’équipe quelques répercussions profitables. Malgré la pratique d’un sport en manque de visibilité en France, le Perpignan Basket, lancé en 1980, a connu sa consécration en 2006, en remportant le Trophée de France au Palais Omnisport de Paris Bercy, avant de devenir Champion de France en catégorie Nationale 2 Féminine en 2010. L’équipe, dont le club de supporters porte le nom de « Los Calientes » (les chauds), a programmé le lancement de son produit dérivé au passage Robert Doisneau de Perpignan, proche du Quai Vauban, après avoir d’abords affronté l’Etoile Sportive Gimontoise, ce dimanche, dans le département du Gers, lors d’un rendez-vous exclusivement sportif. Les entraînements et rencontres à domicile du Perpignan Basket se déroulent au gymnase Pons, situé dans le quartier du Vernet.

Partager