Langue

Une étude comparative, publiée le 21 novembre par l’Institut Nielsen, aborde la consommation de préservatifs et d’accessoires intimes dans les différents départements français. Ce classement étonnant, fondé sur les achats, obéit à un indice 100, correspondant à la moyenne nationale. Il positionne la ville de Paris en première position, au niveau 175,9, suivie des départements des Hauts-de-Seine, à 134,9, et de la Haute-Garonne, qui inclut Toulouse, à 130,1. Le Rhône, qui comprend Lyon, affiche un indice de 126,7, tandis que l’Hérault, qui comprend Montpellier, détient un indice de 113,3. Les Pyrénées-Orientales sont classées 48e département, avec un indice de 88,2, contre 84,9 pour l’Aude et 81,3 pour la Corse. Ce palmarès révèle que les zones à fortes ventes de préservatifs et autres sex-toys et gels intimes sont celles où l’on trouve des grandes villes et, par conséquent, des étudiants. D’après ce critère des dépenses réservées à la sexualité, la population du Pays Catalan consomme ainsi, en proportions, deux fois moins de produits que la ville de Paris.

Partager

Icona de pantalla completa