Langue

L’Insee a publié ce mercredi 29 décembre les nouveaux indices démographiques de chaque territoire français, valables au 1er janvier 2022. Cette photographie des « populations municipales », est, précisément, celle observée au 1er janvier 2019, après les correctifs nécessaires. La population des Pyrénées-Orientales s’établit à 479 979 personnes, un chiffre plus fort que jamais. En comparaison avec l’année 2013 (462 705 habitants), choisie par l’Insee comme dernier référentiel, le nombre de personnes résidant en Pays Catalan a progressé de 0,6%, à la faveur d’un solde naturel de -0,2% (plus de décès que de naissances), et 0,8% de solde migratoire.

Hausse de 220 % en 1 siècle

Un regard sur le XXe siècle éclaire sur la poussée démographique connue par les Pyrénées-Orientales, où vivaient 212 121 personnes en 1901, 238 647 en 1931, puis 251 231 en 1962, 299 506 en 1975, 363 796 en 1990 et 452 530 en 2011. Selon nos calculs, sur la période 1922-2022, la population du territoire a donc progressé de 220,68 %. S’il s’agissait de la population nationale, la France compterait aujourd’hui 79,5 millions d’habitants

L’agglomération de Perpignan dépasse 200 000 habitants

La nouvelle série statistique de l’Insee inclut l’évolution démographique des agglomérations, entendues au sens traditionnel des continuums urbains, non des espaces géographiques discontinus, composés de communes parfois très isolées les unes des autres. L’agglomération de Perpignan, au sens géographique, détient désormais 203 025 habitants, contre 197 715 en 2013. Cette hausse s’illustre par 0,3 % de solde de migratoire et 0,1% de solde naturel, soit 0,4%, ce qui vient à démontrer que l’on meurt moins, en promotion, dans l’aire d’influence directe de Perpignan que dans l’arrière-pays.

62 000 habitants dans le bassin de Saint-Cyprien

Selon cette même logique de bassins de vie, la zone de Saint-Cyprien, que l’Insee considère comme une entité démographique en soi, affiche une progression de 0,8% en 7 ans, soit 1,4% de solde migratoire et -0,6% de solde naturel. Sa population s’élève à 62 007 personnes, contre 59 100 en 2013.