Langue

Le Parlement de Catalogne, à Barcelone, a approuvé le 23 janvier une déclaration de souveraineté, à teneur historique. Dans le cadre d’un processus vers l’indépendance guidé par le président du gouvernement autonome catalan, Artur Mas, le parti de ce dernier, Convergence et Union (CiU), a profité du ralliement de la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC), d’Initiative pour la Catalogne – Les Verts (ICV), et, partiellement, des Candidatures d’Unité Populaire (CUP). Au total, 85 députés sur 135 ont validé un texte qui stipule le « caractère de sujet politique et juridique souverain » du peuple de Catalogne, au motif d’une « légitimité démocratique ». Cette étape, qui en précède d’autres dans « tous les cadres légaux », ouvre officiellement un processus d’autodétermination catalane entamé en 2010 à l’occasion d’une manifestation populaire rassemblant 1,1 million de personnes à Barcelone, avant un autre évènement ouvertement indépendantiste, en 2012, en présence de 1,5 million de manifestants. Mais la viabilité démocratique du processus est conditionnée par sa compatibilité avec la Constitution espagnole, actuellement nulle.

Un modèle parlementaire anticipé sur le « modèle anglais »

Sous le regard de l’opinion européenne, ce vote sur le « droit à décider », selon la terminologie sud-catalane, s’est illustré par le « non » du Parti Socialiste de Catalogne, cependant tempéré par un refus de vote manifesté par 5 de ses députés, contraires à la ligne de leur parti. Sans surprise, le très droitier Partido Popular et le parti « Citoyens », à rapprocher de la mouvance chevènementiste française, se sont également prononcés contre. Le texte, qui s’appuie sur le rappel selon lequel le « parlementarisme » catalan existe depuis le Moyen-Âge après avoir anticipé dès 1214 le « modèle anglais », défend le droit de la Catalogne à « s’auto-gouverner », à l’issue de plusieurs décennies de renouvellement démocratique consécutives du régime franquiste. Son adoption précède la mise en place de plusieurs autres étapes, dont une consultation démocratique sur l’indépendance de la Catalogne.

Partager

Icona de pantalla completa