Langue

Le Parlement catalan a approuvé à l’unanimité, ce mercredi à Barcelone, la Loi de la langue des Signes catalane, qui constitue «une langue de plus pour la Catalogne », selon le discours prononcé à cette occasion par le vice-président du Gouvernement, Josep-Lluís Carod-Rovira. Le numéro 2 sud-catalan a tenu à signifier que ce dispositif «place la langue des signes catalane au rang qu’elle mérite, et lui octroie la valeur méritée d’une langue dotée d’un système linguistique propre ». Cette avancée, qui clôt 16 années de luttes continues menées par plusieurs associations militant pour la reconnaissance de cette langue, revendiquée par 25.000 personnes en Catalogne du sud, a été approuvé à l’unanimité des 132 députés du territoire. La langue des signes catalane, adaptée à la langue catalane, sous l’égide de l’Institut Etudes Catalanes, dispose ainsi d’un apprentissage réglementé, grâce à la formation des enseignants chargée de l’enseigner. D’autre part, la loi approuvée ce mardi garantit l’utilisation de cette langue dans les services publics catalans. Selon M. Carod-Rovira, en assurant la promotion cette langue, « la Catalogne redevient pionnière, comme le sont la Finlande et la Suède », qui réservent déjà une place spécifique à leurs langues des signes dans l’espace public.

Nouveau commentaire