Langue

Il y a tout juste un mois, le nageur catalan Frédérick Bousquet a été être suspendu des compétitions pour deux mois après un contrôle positif, effectué à la fin du printemps en Roussillon. L’athlète de Perpignan a absorbé une substance prohibée, l’heptaminol, lors du meeting Mare Nostrum, organisé à la piscine Europe de Canet. Le nageur, devenu champion d’Europe 2010 du 50m libre lors de cet événement, qui se déroulait le 13 juin, fait l’objet depuis le 20 septembre d’une suspension imposée par la commission anti-dopage de la Fédération française de natation. Cette information, révélée ce mercredi par le journal L’Equipe, concerne un médicament pris par le sportif pour soigner des hémorroïdes. Fred Bousquet, sujet à ce problème depuis huit ans, affirme avoir été pris d’une « crise violente » peu avant l’épreuve et s’être déplacé urgemment « dans une pharmacie de Canet » pour obtenir le médicament, délivré sans ordonnance. Frappé par cette suspension exclusivement valable en France, le compagnon de Laure Manaudou, âgé de 29 ans, pourra cependant participer aux Championnats de France de natation, prévus début décembre. Selon toute vraisemblance, le « dopage » qui lui est reproché s’est produit à son insu, sans esprit déloyal, par simple naïveté.