Langue

Le maire UMP de Béziers, Raymond Couderc, tête de liste aux élections régionales en Languedoc-Roussillon de mars dernier, propose l’asile politique aux corridas sud-catalanes. En réaction à l’interdiction des pratiques tauromachies votée le 28 juillet par le Parlement catalan, l’édile languedocien s’est déclaré disposé, ce lundi, à accueillir les corridas de Catalogne du sud, prochainement illégalisées. Un communiqué municipal assure en effet que « Béziers est une ville à tradition taurine, géographiquement très proche de la Catalogne », dont la « capacité d’accueil dans ses arènes », évaluée à 13.000 sièges, peut recevoir les « grands rendez-vous tauromachiques catalans ». M. Couderc, qui prévoit de rencontrer les responsables des penyes taurines de la capitale catalane afin de pouvoir déménager chez lui le résidu des corridas sud-catalanes dès 2012, espère que la distance entre les deux villes, de 282 kilomètres, ne soit pas une barrière. Précédemment, l’Association Des Aficionados Cérétans (ADAC), organisatrice de corridas à Céret les 10 et 11 juillet, s’était informellement posée en candidate à la reprise de l’activité tauromachique frustrée en Catalogne du sud.

Partager

Icona de pantalla completa