Langue

Un an jour pour jour après le drame ferroviaire de Millas, qui a coûté la vie à six collégiens, la préfecture des Pyrénées-Orientales coordonne un hommage officiel. Ce vendredi 14 décembre à 14h, une marche réunira les familles, les camarades des victimes et les habitants du secteur, notamment des communes de Millas et Saint-Feliu d’Avall. Cette cérémonie à la mémoire des jeunes disparus doit être un « témoignage de la reconnaissance aux personnes qui leur ont porté secours », souhaitent les services de l’Etat à Perpignan. Un temps de recueillement est prévu à 16h07, heure précise de l’accident. Les familles proscrivent toute prise d’images lors du dépôt des fleurs et des gerbes. Les médias candidats à couvrir ce triste anniversaire sont accrédités par la préfecture.

Enquête inaboutie

A ce jour, l’enquête sur le drame du Riberal, confiée au pôle accidents collectifs de Marseille, ne répond pas à toutes les interrogations. En dépit des reconstitutions et analyses, le déroulé exact des faits du 14 décembre 2017 reste incertain. La position des barrières du passage à niveau incriminé, ouvertes ou fermées, n’est pas déterminée. La SNCF prône la version de barrières abaissées, comme l’aurait imposé la nécessité, mais la conductrice de l’autobus, mise en examen pour « homicides et blessures involontaires par imprudence », a affirmé le contraire à plusieurs reprises. La moitié des témoins confirme cette version.

Partager