Langue

La mise en place du paquet de cigarettes «neutre», à compter de mai 2016 en France, ne fonctionnera qu’en cas d’alignement général des pays européens. La chronique de cet échec annoncé est signée Fernand Siré, député des Pyrénées-Orientales. Le parlementaire, membre des Républicains, vient de saisir à cet effet la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, pour réclamer une «harmonisation européenne». Ancien médecin, Fernand Siré juge nécessaire que l’ensemble des 28 Etats européens «s’engagent à respecter les mêmes conditions de lutte contre le tabagisme». Selon lui, en Pays Catalan, le paquet neutre «ne ferait qu’accentuer, d’une part, l’achat transfrontalier et, d’autre part, la contrebande de tabac», situation probablement reproductible au Pays Basque et en Provence. Si elle reste isolée sur la question, la France «accélérera la disparition de plusieurs débitants de tabacs, ceux-ci n’ayant pas les moyens de lutter contre les marchés parallèles», ajoute le député.

Le principe du paquet générique, ou neutre, introduit avec succès en Australie, est en cours d’adoption en Grande-Bretagne, en Irlande et en Norvège. La position de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à ce sujet est attendue. Sur ce même thème, l’industrie de papiers à cigarettes Republic Technologies, parmi les leaders mondiaux, nous signalait en mai dernier : «le paquet neutre est mortifère pour Perpignan».