Langue

Le prestigieux festival de Peralada, organisé tous les étés à moins d’une heure de Perpignan, a présenté sa nouvelle édition le 10 avril à Barcelone. Une trentaine d’événements, échelonnés du 10 juillet au 15 août, est attendue. La compagnie Maurice Béjart assurera l’ouverture et la soirée du lendemain autour du thème du boléro et des danses grecques. Après 35 ans de carrière, la danseuse française Sylvie Guillem choisit Perelada pour la première date de sa tournée d’adieux, intitulée « Life in Progress », l’année de ses 50 ans. Le programme, fortement penché sur la musique lyrique et l’opéra, inclut le 17 juillet le spectacle musical et théâtral « El Amor Brujo, el fuego y la palabra », de la troupe de théâtre spectaculaire barcelonaise La Fura dels baus, qui réinvente Manuel de Falla en invitant l’eau, la lumière et le feu. Le 31 juillet, le château de Peralada recevra le ténor Klaus Florian Vogt, puis l’opéra prendra ses quartiers le 1er autour d’Otello, par le metteur en scène Paco Azorín.

Gregory Porter et la voix de Supertramp

Côté pop et chanson, le festival de Peralada s’offre l’artiste gallois Tom Jones, le 18 juillet, puis l’«Anthologie désordonnée » du chanteur catalan Joan Manuel Serrat, le 25 juillet. Parmi les revivals, on remarquera la présence d’Earth, Wind & Fire, le 4 août, ou encore du chanteur de Supertramp, Roger Hodgson, le 8 août. Luz Casal la veille, puis Gregory Porter i Myles Sanko, le 11 août, complètent l’affiche par leurs tonalités de chanson espagnole, jazz et soul. Cette année, le budget du festival s’élève à 3,6 millions d’euros.

Partager

Icona de pantalla completa