Langue

L’enquête sur le meurtre de Monique Garabito, habitante d’Estagel retrouvée morte par son fils jeudi 11 novembre, révèle que l’auteur du meurtre est le petit-neveu de la victime. Selon les détails fournis ce mardi 16 novembre par Jean-David Cavaillé, procureur de la République de Perpignan, l’auteur des faits a été mis en examen pour homicide, tandis que sa compagne est entendue par le juge d’instruction.

“Meurtre et complicité de meurtre »

Respectivement âgées de 25 et 33 ans, les deux suspects sont en situation de chômage et n’ont par de résidence fixe. Ils ont été arrêtés dès dimanche soir et placés en garde à vue. Habitant Saint-Gaudens (Haute-Garonne), ils se préparaient à fuir lors de leur interpellation. Ils ont été placés sous mandat de dépôt. Le procureur précise qu’une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Perpignan “pour meurtre et complicité de meurtre », selon le juge d’instruction saisi des faits.

La victime, âgée de 78 ans, a été tuée lundi 8 novembre par des coups de coups de couteau.

Lire aussi :
Meurtre à l’arme blanche à Estagel : la victime connaissait-elle son agresseur ?