2′

SOCIÉTÉ

L’arrivée du RSA mobilise une armée de 700 agents en Pays Catalan

60.000 foyers concernés sur 440.000 habitants : une réalité nouvelle

L’entrée en vigueur, ce lundi 1er juin, du Revenu de Solidarité Active (RSA), successeur du Revenu Minimum d’Insertion (RMI), de l’Allocation de parent isolé et de la prime de retour à l’emploi, ne concerne pas uniquement les 17.500 récipiendaires des deux premières catégories et ceux de la troisième en Pays Catalan. Une armée de 700 agents répartie sur une vingtaine de points d’information mis en place par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales doit renseigner 60.000 foyers potentiellement concernés par cette mesure, soit 100.000 à 200.000 personnes, jusqu’à 25% des habitants. Le RSA, sorte de « RMI actif » créé pour encourager le retour au travail sans diminutions de revenus issus d’allocations variées, garantit un complément proposé à un nombre de personnes plus conséquent, dans une réalité sociale nouvelle. Ce dispositif, qui survient à quatre jours de la publication des chiffres du chômage, probablement supérieurs aux 30.000 sans-emploi de mars 2009, selon le Ministère du travail, concerne les travailleurs pauvres, au salaire inférieur à 880 euros, tandis que les ex-bénéficiaires du RMI continuent de recevoir une aide de 454,63 euros. Le Conseil Général est totalement décisionnaire dans l’attribution des aides, de leur suspension et des radiations.