Langue

Un événement osé survient cette fin de semaine à Perpignan, où deux personnalités des milieux anarchistes sont conviées par le « Comité de soutien aux inculpés de Tarnac ». Ce collectif, qui défend la cause du militant français Julien Coupat, suspecté depuis 2008 d’être lié au sabotage d’une caténaire de ligne TGV, annonce la venue de Charlie Bauer, 67 ans, ancien compagnon de route de Jacques Mesrine, ce jeudi soir au cinéma Castillet, le temps d’une causerie. Puis, ce vendredi, le « Robin des bois des banques », Enric Duran, 34 ans, internationalement connu depuis l’escroquerie qu’il a organisée envers 39 banques, sera invité à débattre au Casal Jaume Primer, dans le quartier Saint-Martin. Arrêté en 2009 après une cavale qui l’a notamment conduit jusqu’en Catalogne du Nord, Enric Duran avait avoué publiquement, en 2008, avoir bluffé une kyrielle d’établissements bancaires, avant de fonder le journal libertaire « Crisi », à l’intitulé hautement prémonitoire. La mouvance anticapitaliste des Pyrénées-Orientales, sensible à la cause anarchiste et libertaire, devrait se rassembler autour de ces deux personnalités fort alternatives et amplement controversées.

Partager