Langue

La politique d’austérité engagée par le gouvernement catalan, qui affiche pour 2012 un déficit de 2,3 % du PIB après une réduction de dépenses de 3,27 milliards d’euros, se traduit en 2013 par une réduction des moyens audiovisuels publics. Le 28 février, la Corporation Catalane de radio et Télévision (CCMA), qui comprend quatre chaînes de télévision et autant de radios, a annoncé la fermeture de ses bureaux installés à Perpignan, dans les régions de l’Urgell et de la Cerdagne ainsi que dans les Terres de l’Ebre, au Sud de la province de Tarragona. Pour les Pyrénées-Orientales, la CCMA avait déjà rompu, au mois de janvier, un accord signé en 2005 avec la société perpignanaise Caméra Services, installée en plein centre-ville.

Une collaboration entamée en 1994

Depuis les bureaux qu’elle partageait avec cette entreprise, la chaîne leader en Catalogne du Sud, dont la collaboration avec le journaliste perpignanais Pere Codonyan datait de 1994, diffuse encore en direct, 24h/24, l’image du Castillet. L’actualité de la Catalogne du Nord transmises sur la chaîne TV3, diffusée légalement depuis février 2012 en Roussillon, sera désormais à la charge de ses employés en poste à Girona. La CCMA évalue à 1,1 million d’euros l’économie induite annuellement par ces fermetures régionales.

Partager