Langue
La station Flaix FM disparaît des ondes à Perpignan sur demande du CSA
Langue

Les stations de radio Flaix FM et Ràdio Flaixbac, connues de toute la jeunesse de la plaine du Roussillon, ont disparu des ondes du territoire le 20 septembre. Saisi au mois d’août par le Comité Technique Régional de Toulouse (CTR), le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a adressé un courrier dans ce sens au ministère de l’Industrie espagnol, qui a ordonné au groupe barcelonais Grupflaix, propriétaire des deux stations musicales, leur fermeture en territoire français. Présente sur les ondes d’une partie des Pyrénées-Orientales depuis 2000, Flaix FM, la radio « dance » de Catalogne, aurait produit des interférences sur Radio Nostalgie à Prades et Radio Catalogne Nord à Port-Vendres, deux villes où pourtant on ne la captait pas. Son fondateur, Miquel Calçada, nous indiquait ce vendredi « nous cherchons une nouvelle fréquence » en alternative à la fréquence incriminée, le 92.9. Visiblement attentif à l’audience de ses stations leaders d’audience, diffusées en Catalogne du sud, dans la région de Valence et aux Îles Baléares, M. Calçada précisait « Nous avons un engagement envers nos milliers d’auditeurs de Catalogne Nord ». Parallèlement, la radio andalouse de la Catalogne du sud, Ràdio RM, a également disparu des ondes du Roussillon, tandis que la direction de la radio publique Catalunya Ràdio a également reçu un courrier madrilène, émanant de Paris. Depuis plusieurs semaines, sa qualité de réception à Perpignan s’en trouve amoindrie, après une vingtaine d’année de diffusion normalisée. Cependant, dans ce remue-ménage inédit, la station Flaixbac, ciblée sur les jeunes adultes, a fait son retour à Perpignan, mardi 19 octobre, sur la fréquence 103.6 qu’elle occupe depuis 2005. Toutes les stations de radio sud-catalanes captées en Roussillon sont diffusées depuis le Pic des Salines, à 800 mètres du territoire français, dans le cadre d’un espace de communication européen où les frontières n’existent plus. Ce même pic diffuse pas moins de 40 chaînes TNT, en catalan et en espagnol, sans aucune problématique particulière. A l’autre bout du territoire des Pyrénées-Orientales, sur le plateau de la Cerdagne, le spectre radiophonique présente une parité entre stations françaises et espagnoles, directement liés, comme en Roussillon et en Vallespir, aux continuités géographiques.