Langue

Le vent de la colère a soufflé ce week-end dans le hameau de Joncet, sur la Route Nationale 116, face au flux de circulation vers les stations de sports d’hiver des régions de Cerdagne et Capcir. L’Association pour le contournement de Joncet, qui exige une déviation pour le village, coupé en deux, devenu dangereux pour les piétons, soumis aux gaz d’échappement et au bourdonnement permament des moteurs, a agi du matin au soir. Cette mobilisation, au rythme des slogans « RN116 basta ! » et « Joncet, paillasson du tourisme », avec feux de bingale et ralentissements de la circulation, a permis d’alerter de l’urgence d’une nouvelle route, pourtant annoncée le 19 novembre dernier dans un courrier signé du ministre de l’Environnement, Jean-Louis Borloo, et de Dominique Bussereau, son homologue aux Transports. Ce contournement de Joncet, au titre du Plan de développement et de modernisation des routes nationales, bénéficiera, pour la première tranche, d’une enveloppe de 5,4 millions d’euros, mais les travaux sont repoussés à 2013 ou 2014. L’association reproche au Ministère de l’Environnement, qui ne lancera une étude préalable qu’à l’automne 2010, de poser un leurre. Celui-ci serait un délai d’autorisation à observer, en vertu de la présence de papillons et de lézards rares sur les lieux de la future déviation.

Partager

Icona de pantalla completa