Langue

La reine Sofía d’Espagne suscite une vive polémique suite à la publication mercredi d’une biographie officielle, intitulée « La Reina muy de cerca », dans laquelle elle affirme comprendre les unions homosexuelles sans toutefois pouvoir les nommer des « mariages ». En dépit de la loi espagnole du 3 juillet 2005, paraphée par son époux, le roi Juan Carlos, et le président Zapatero, donnant aux personnes de même sexe la possibilité de convoler en justes noces, la reine d’Espagne, âgée de 70 ans, déclare ne pas comprendre les manifestations de la Gay Pride, car « Tous ceux qui ne sommes pas homosexuels pourrions célébrer l’orgueil de ne pas l’être, en créant un grand embouteillage sur la planète ». Preuve d’un attachement certain au régime monarchique, le président de la Fédération nationale Espagnole des Lesbiennes, Gays, Transsexuels et Bisexuels, Antonio Povera, s’est insurgé hier contre une « homophobie institutionnelle » exprimée par une personnalité « qui critique une partie de la société qu’elle représente », avant d’exiger des excuses formelles de la Maison royale d’Espagne.

Partager

Icona de pantalla completa