Langue

Le Gouvernement catalan a validé ce mercredi la constitution du « Gouvernement Territorial de Santé de l’Alt Empordà », au service des 135.942 habitants de la région qui entoure la ville de Figueres. Cette structure, dont la vocation est de fédérer tous les réseaux et les dispositifs sanitaires du secteur, permettra de mieux coordonner les ressources territoriales et d’optimiser les prestations primaires, hospitalières et sociosanitaires. Les Gouvernements Territoriaux de Santé, partie intégrante du nouveau système de Santé sud-catalan décentralisé, sont voués à favoriser la participation des décideurs locaux dans les politiques d’orientation et de gestion des affaires sanitaires, par la dynamisation des échanges entre l’Administration gouvernementale et le réseau local, qui comprend les centres hospitaliers et les centres médicaux. Ces consortiums, adaptés aux normes en vigueur dans plusieurs Etats de l’Union Européenne, visent à répartir le droit de décision en matière de politique sanitaire, à parité entre les membres désignés par les collectivités locales et les intervenants désignés par le Gouvernement. La Catalogne du Sud, qui disposera, à terme, de 37 Gouvernements Territoriaux, en a déjà constitué 34.

Partager