Langue

Le gouvernement de la région autonome de Valence, au Sud de la Catalogne, a annoncé par simple communiqué, ce 5 novembre avant 20 heures, la fermeture de son groupe de radio-télévision public. Canal 9, qui comporte deux chaînes de télévision et deux stations de radio, a été fondée en 1989, en pleine prospérité économique, par imitation de la chaîne catalane TV3, créée en 1983 à Barcelone. Depuis plusieurs mois, le groupe valencien faisait l’objet d’une menace de licenciement massif de 1000 salariés sur un total de 1700, dont la masse salariale annuelle représente 72 millions d’euros. Face à une dette insoluble d’1,3 milliard d’euros, la solution radicale du gouvernement valencien, réprouvée par quatre syndicats, devrait être effective dans les jours qui viennent.

Suppression de deux chaînes de TV et deux radios

Le gouvernement valencien, qui affirme ne pas « pouvoir assumer actuellement » les dépenses de fonctionnement de son groupe média, fait ainsi le choix de faire disparaître des antennes sa chaîne généraliste Nou et sa version HD, sa chaîne d’informations 24h/24 Nou 24 et ses stations Ràdio 9 et Sí Ràdio. Lors d’une première vague d’austérité, la chaîne Canal 9 Internacional, diffusée sur satellite, avait disparu des écrans en 2011, puis, en juillet dernier, la chaîne culturelle Nou 2 avait fusionné avec Nou 24.

Partager