Langue
La Clau
La procession de la Sanch interdit les baskets aux hommes et les pantalons aux femmes
Langue

Pour la procession du Vendredi saint organisée ce 19 avril par l’archiconfrérie de la Sanch à Perpignan, des règles exigeantes sont adressées aux pénitents. Dans une communication interne, la confrérie leur demande une « attitude humble et adaptée », en évitant les bavardages et à « ne pas se retourner ». Elle précise que « le port de chaussures noires est obligatoire pour tous, sauf porteurs de vigatanes », bien que l’usage des espadrilles à lacets soit plus touristique que traditionnelle. Les organisateurs précisent que « tennis et baskets, même noirs, sont à proscrire » et déconseillent de marcher pieds-nus dans les rues, pour des raisons d’hygiène.

Pas de jupes au-dessus des genoux

Parmi les autres préceptes émis par la confrérie fondée en 1416 figure le code couleur des sacs et des voiles des pénitents. Ces éléments doivent être « propres, repassés et aux couleurs conformes, noir pour l’ensemble sauf rouge uniquement pour les porteurs des Ecce Homo, regidors de procession et pénitents encadrant le dévot Christ de mission à la cathédrale ». Selon ce même principe aux contours rigides, les pénitentes ne peuvent être trop sexy : elles ne peuvent porter une tenue noire « décente », mais « le pantalon n’est pas autorisé (…) ainsi que les jupes au-dessus des genoux ».
Le départ de la procession est fixé à 15h, l’arrivée sur le parvis de l’église Saint-Jacques s’annonce à 18h.

Partager