Langue
La Clau
La procession de la Sanch est annulée pour la 3e fois depuis l’an 1416
Langue

La procession de la Sanch, cérémonie annuelle catholique organisée tous les Vendredis saints, est ordinaire dans l’espace hispanique, notamment catalan, mais sa tenue fait partie des traditions importantes des Pyrénées-Orientales. Cette année, le risque de propagation du Covid-19, contexte exceptionnel, provoque l’annulation de cette célébration qui prend son départ de l’église Saint-Jacques de Perpignan. Pour Pâques 2020, la procession de la Sanch aurait dû fêter le 70e anniversaire de sa restauration, par le militant catalaniste Josep Deloncle, pharmacien à St-Jacques.

Les annulations de 1777 et 1794 étaient françaises

Auparavant dans l’Histoire, cet événement a été annulé à deux seules occasions. D’abord en 1777, lorsque l’évêque gallican en poste dans le diocèse de Perpignan-Elne a réprouvé son caractère ostentatoire du point de vue de l’Église de France. Puis en 1794, lorsque la Révolution Française l’a fat supprimer en vertu du progrès. L’annulation de 2020 est ainsi la troisième annulation depuis 1416, année de la première édition de cette démonstration religieuse souhaitée par Saint-Vincent Ferrier, fondateur de l’Arxiconfreria de la Sanch (archiconfrérie du sang), en la même église Saint-Jacques.

Partager