Langue

Le centre pénitentiaire du chemin de Mailloles de Perpignan s’apprête à bénéficier d’un agrandissement sur un terrain attenant, acquis par le Ministère de la Justice pour 250.000 euros. A l’issue de travaux évalués à 1,5 million, un nouveau bâtiment, terminé fin 2010, permettra d’augmenter de 60 places la capacité d’accueil de l’établissement et de le doter de 30 emplois de plus. Ce projet d’augmentation de surface, contenue dans les « 1000 projets pour sauver l’économie » commandés par Nicolas Sarkozy dans le cadre de la lutte contre la crise, permettra d’alléger partiellement la seule maison d’arrêt du Pays Catalan, qui devrait cependant rester en situation de surpopulation inquiétante. En effet, prévue pour recevoir seulement 122 détenus, à son ouverture en 1987, la prison de Perpignan en hébergeait 380 en janvier 2009. Le nouveau quartier, réservé aux détenus qui accomplissent des peines inférieures à 2 ans, s’annonce toutefois comme un progrès car il atténuera les effets pervers de la mixité entre criminels et petits délinquants, source d’amalgames et de détresses d‘un autre âge.

Partager