Langue

Le département des Pyrénées-Orientales compte officiellement 33 « places autorisées » aux enfants autistes, soit le nombre le plus faible de la région Languedoc-Roussillon malgré une poussée démographique générale mais particulièrement accrue sur le territoire. Selon le dernier rapport de la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS), le Pays Catalan se situe derrière le département de l’Aude, moins peuplé mais doté de 41 places, et celui de l’Hérault, plus peuplé, doté de 63 places. A cette donnée s’ajoute le caractère minoritaire de l’autisme, qui représente à peine 3,7% du total des handicaps, disposant globalement de 905 places d’accueil. Par son apparition récente, l’autisme, décrit en tant que tel en 1943, se heurte à une difficulté de prise en charge par les politiques publiques. Les enfants, adolescents et jeunes adultes concernés, décrits par la DRASS comme disposant de « potentialités intellectuelles préservées », sont pris en charge dans des « Etablissements expérimentaux pour l’enfance handicapée » réservant une large place à la création manuelle, aux activités artistiques et au sport, notamment dans les communes de Fourques et Tordères. Au plan mondial, 4 enfants sur 10.000 naissent autistes, dont quatre garçons pour une fille.

Partager