Langue

La prolifération de véhicules de transport illégaux est prise à bras-le-corps par la police catalane dans le périmètre de l’aéroport de Girona. Les Mossos d’esquadra, qui effectuent des contrôles poussés depuis janvier, ont fourni un premier bilan, mercredi 27 août. Depuis le début de l’année, ils ont relevé 11 irrégularités chez des exploitants de taxis dépourvus de licences d’exploitation, n’appliquant pas les tarifs réglementaires ou présentant toutes les caractéristiques d’agir en tant qu’authentiques pirates. Ce premier volet a comporté 11 plaintes auprès des autorités judiciaires et l’arrêt immédiat des activités irrégulières. Cette opération permanente, qui se poursuit, a également comporté l’identification de 22 situations hors-la-loi chez 23 autocaristes, qui ne respectaient pas les temps de pause ou étaient dans l’incapacité de présenter les relevés de conduite des chauffeurs.

Les contrôles, confiés aux agents de la police catalane et au personnel de surveillance de l’aéroport de Girona, se sont intensifiés en juillet et août. Au total, ils ont donné lieu à l’inspection de 144 vehicules.

Partager