Langue

La multiplication de graffitis comportant la lettre “Z”, devenue le symbole de l’invasion de l’armée russe en Ukraine, suscite une enquête de la police catalane, les Mossos d’esquadra. Ces tags sont apparus depuis le début de ce mois de mars dans plusieurs quartiers de Barcelone, sans aucune revendication. Les forces de l’ordre du gouvernement autonome catalan, saisies par plusieurs associations ukrainiennes établies dans la ville, assurent que ces inscriptions ont été effectuées par des auteurs différents.

Ces signaux, accompagnés dans certains cas de la mention “Fins la victòria” (jusqu’à la victoire), ont été aperçus dans les secteurs de Vallcarca et du Paral·lel, le plus souvent à proximité de centres d’aide humanitaire à la population ukrainienne. 

Partager