Langue
La Clau
La plus grande clinique chinoise d’Europe, à 1h30 de Perpignan en 2020
Langue

Le plus grand hôpital européen de médecine chinoise, attendu à Barcelone en 2019, ouvrira finalement ses portes à l’Hospitalet de Llobregat en 2020. La construction de cet établissement est supervisée au quotidien par le professeur Zhang Xiangyong, son futur directeur, désormais installé dans la ville voisine de Barcelone, dotée de 250 000 habitants. Le chantier se déroule au sein d’une ancienne usine spécialisée dans le textile et la fabrication de chaussure « Godó i Trias ». La mise en oeuvre de ce projet ambitieux, qui se veut ouvert à l’ensemble des Européens et des Occidentaux, découle d’un accord signé en mai 2017 à Pékin, par la mairie de L’Hospitalet, le gouvernement catalan et le gouvernement chinois.

Alléger les chimiothérapies

Ce centre européen de médecine chinoise, porté par un budget de 80 millions d’euros, a pour vocation de diffuser une tradition millénaire. « Notre but n’est pas de remplacer la médecine occidentale, dont nous nous nourrissons aussi, mais de devenir complémentaires », assure M. Zhang Xiangyong. Et d’ajouter, au sujet des cancers « nous ne souhaitons pas que le public traite son cancer par la médecine traditionnelle chinoise, mais nous souhaitons proposer des thérapies rendant plus légers les effets secondaires de la chimiothérapie ». L’intéressé justifie le choix pour la Catalogne, parmi une multitudes de secteurs géographiques disponibles sur le vieux continent : « Barcelone est notre premier choix parmi les villes européennes ». Parmi les défis à relever, la direction de ce futur centre hospitalier asiatique devra convaincre les patients occidentaux de son efficacité, car, d’un point de vue traditionnel, européen, la médecine chinoise ne repose pas sur une base scientifique. Sa garantie est fondée sur 3000 ans d’expérience, illustrés par un diagnostic physique, mais aussi émotionnel.

Partager