Langue

Après Marilou Cubaynes en 2012 et Sabine Banet en 2013, Miss Roussillon 2014 est Sheana Vila Real, choisie parmi 12 prétendantes. Cette Perpignanaise d’ascendance portugaise a reçu le titre dimanche 10 août en soirée, lors d’une cérémonie officielle qui se déroulait dans les jardins du paquebot Le Lydia, au Barcarès. Âgée de 20 ans, elle représentera les Pyrénées-Orientales au concours Miss France 2015 et visera la succession de Flora Coquerel, en décembre au Zénith d’Orléans. La nouvelle reine de beauté du Pays Catalan, qui vise à devenir préparatrice en pharmacie, est inscrite en première année d’université. Déjà promue au rang de Miss Catalogne 2012, troisième dauphine de Miss Roussillon en 2013 et élue Miss Vallespir en juin dernier, elle mesure 1m71 et figurait en première position sur la série de portraits préalablement diffusée par le quotidien L’Indépendant. L’intéressée, qui parle cinq langues, a son fan club officiel et ses supporters. A l’égal des 11 candidates, elle a pu s’acclimater à l’esprit du concours depuis plusieurs semaines, lors d’une journée d’accélération des événements, conclue par des gouttes de pluie. Dans ses premières déclarations officielles, le 11 août, elle évoquait le début d’une « aventure extraordinaire » et formulait une promesse : « j’emmènerai notre Roussillon le plus loin que je le pourrai« .

Miss Roussillon 2012 prend du galon

Les ambassadrices du territoire, abondamment photographiées et interviewées, ont été savamment conditionnées pour atteindre les exigences de la Société Miss France. Au final, le concours 2014 a positionné Léa Champagnac, de Saint-Estève, en première dauphine, la Cérétane Elsa Fabregas en deuxième, la Perpignanaise Léa Chancelé en troisième et Justine Fajal, d’Ille-sur-Têt, en quatrième. Le plus célèbre des concours de beauté français a pour déléguée Marilou Cubaynes dans la région Roussillon, Aquitaine et Midi-Pyrénées. La gagnante de 2012 offre sa forte expérience à ses cadettes, en vertu d’un parcours de demi-finaliste, en 2013.

Partager