Langue

La ville de Perpignan semble quitter son statut provincial, vu de Paris ou de Barcelone, en accueillant ce samedi une programmation culturelle, banale ailleurs, mais réellement événementielle en Pays Catalan. Il s’agit de la « Nuit du cinéma gay », première du genre, organisée au Cinéma Castillet sur l’initiative de l’association « Life LGBT 66 », consacrée aux lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels des Pyrénées-Orientales. Cette première édition prévoit la projection des films « Comme les autres », consacré à l’homoparentalité, « Transamerica », sur le changement de sexe, et « I love you Philip Morris », consacré à l’homosexualité masculine. Dans un accord étonnant avec la suprématie masculine de la société globale, le lesbianisme sera absent de cette « nuit », dont le nom indique davantage un traitement de la question homosexuelle ou transsexuelle en tant que sujet, qu’une vision de l’existence par le prisme des sexualités minoritaires. Cette soirée renforcera en tous cas la présence urbaine de LGBT 66, association créée en 2007 à Thuir, qui dispose désormais d’un siège à Perpignan et reçoit l’appui du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, dans une ville dont 5 à 7 % des habitants pourraient faire partie des « LGBT ».

Partager

Icona de pantalla completa