Langue

La natalité sud-catalane présente des hauts et des bas depuis 2008, année lors de la laquelle a été enregistrée une hausse considérée comme spectaculaire depuis 1979. Depuis, sous les effets de la crise, le nombre de naissances a atteint le nombre de 80.861 en 2011, correspondant à un repli de 3,8 % par rapport à 2010, selon l’Institut de Statistiques de Catalogne. Le taux brut de natalité s’est traduit par 10,9 naissances pour 1000 habitants, selon un série de données communiquée le 31 octobre, stipulant une moyenne d’âge des nouvelles mères de 31,3 ans et un nombre moyen d’enfants par femme de 1,43, pour un taux de 1,46 en 2010. En termes précis, la fécondité s’est maintenue à un niveau plus élevé chez les femmes étrangères, à hauteur de 1,72 enfants, catégorie dans laquelle les mères de nationalité marocaine ont représenté 33,7%, suivies des mères roumaines, à 6,5%, chinoises, à raison 5,4%, et équatoriennes, pour 4,9%.

Les statistiques publiées précisent également que 37% des naissances se sont produites hors mariage et que la région de Girona a présenté le taux brut de natalité le plus élevée des quatre provinces sud-catalanes, avec 11,6 enfants pour 1000 femmes. Cependant, le record du recul du nombre de naissances revient au secteur du Pla de l’Estany, qui entoure la ville de Banyoles, avec 21,7 %, en comparaison avec 2010.

Partager

Icona de pantalla completa