Langue

La mobilisation contre l’appétit des promoteurs organisée ce dimanche dans la région du Conflent a été un succès, selon l’association de protection du site de Marcevol (APSM), qui a convoqué un rassemblement d’épouvantails. Cette opération photogénique a engagé 300 personnes à penser de « nouveaux modes d’action pour des luttes de territoires », d’après l’association, qui imagine un projet culturel, agricole et environnemental en lieu et place d’un projet de golf et résidence de luxe, prévu dans le secteur. Avec l’assentiment de la commune d’Arboussols, la société EASSDA prévoit en effet de bâtir un « village golfique » comprenant plusieurs restaurants, un hôtel et 74 appartements. Considéré, par les défenseurs de l’environnement catalan, comme une verrue programmée en pleine nature, ce projet a inspiré dimanche la construction d’épouvantails, dont un exemplaire de dimensions gérantes, acheminé à Marcevol en grande procession, dans le but de « surveiller les lieux et de lancer l’alerte ». L’APSM, qui relance les luttes pour la défense paysagère en vogue dans les années 1970, abandonnées en plaine du Roussillon à la faveur d’une intense poussée démographique, affirme s’être renforcée lors de cet éco-happening, notamment par l’adhésion de « nombreux jeunes ».

Partager