Langue

Au moment où la grippe 1, déjà entrée en phase d’épidémie en Catalogne du Sud, y a atteint 2% de la population, selon le département de la Santé du Gouvernement de la Generalitat, un même statut épidémique se profile dans les Pyrénées-Orientales, à l’aune des fermetures de classes. La liste, qui ne cesse de grossir pour atteindre le nombre de 60 ce vendredi matin, comprend, outre la ville de Perpignan, très majoritairement représentée, des établissements scolaires des régions du Roussillon et du Fenouillèdes. Sont ainsi concernées les communes de Thuir, Prades, Canet, Saint-Estève, Montescot, Trouillas, Villelongue de la Salanque, Saint-Paul de Fenouillet et Pia. Pour l’heure, les zones de basse altitude du Vallespir, du Conflent et de la Côte Vermeille ne sont pas concernées par la propagation du virus, qui provoque à ce jour le confinement de près de 1300 enfants d’écoles primaires, de collèges et de lycées, de la classe de CE1 jusqu’à celle de seconde. Une nouvelle fois, les services de l’Etat à Perpignan recommandent aux parents des autres élèves d’être vigilants et de consulter leur médecin traitant dès l’apparition de premiers signes propres au virus A/H1N1.

Partager

Icona de pantalla completa