Langue
La Clau
La FCPE dénonce une insécurité à l’école après les faits d’Argelès
Langue

Le collège des Albères, à Argelès-sur-Mer, a fait l’objet de l’intrusion de trois adultes, lundi 6 novembre à 13h15, dans le cadre d’une exposition punitive. Les trois personnes, membres de la famille d’un élève, se sont introduites dans la cour de récréation pour s’en prendre avec deux autres collégiens. Un mouvement de foule s’est produit et un enfant a été bousculé, tandis que les trois adultes étaient maîtrisés et isolés par le personnel.

La Fédération des Conseils de Parents d’Elèves des Écoles Publiques des Pyrénées-Orientales (FCPE 66) et la FCPE d’Argelès-sur-Mer alerte qu’« aucune violence physique et verbale n’a sa place à l’école », dans un communiqué de ce mardi 7 décembre. La puissante association regrette cette “triste illustration du malaise grandissant et des tensions anxiogènes”, d’autant que “certains enfants sont fortement choqués”. Elle dénonce un “grave incident” et observe que la crise du Covid  “a bouleversé tous les repères et a fragilisé un équilibre déjà précaire où déjà les personnels étaient en nombre insuffisant”. La FCPE interpelle le ministère de l’Éducation nationale sur l’absence de filtrage, de plan vigipirate, d’alerte intrusion et d’alerte gendarmerie, qui a rendu possible l’intrusion. Elle l’interroge enfin de façon surprenante et alarmante : “Les élèves sont-ils en sécurité à l’école ?”.

Une enquête de gendarmerie est en cours afin de déterminer les motifs qui ont poussé les trois adultes à pénétrer un sanctuaire éducatif, tandis que la FCPE n’exclut pas de porter plainte. La fédération se déclare aux côtés du personnel du collège et des élèves, pour lesquels un accompagnement psychologique et de soutien a été mis en place. Ces faits interviennent après qu’une convention entre l’école et la justice, destinée à lutter plus efficacement contre les violences scolaires, a été signée le 3 décembre à Valence, entre la préfecture, l’inspecteur d’académie et le procureur de la République.

Actuellement, l’établissement argelésien compte 630 élèves. Il a affiché en 2021 un résultat de 87% d’élèves de reçus au Brevet des collèges (diplôme national du brevet – DNB).

Partager