Langue

La police espagnole et la police municipale de Platja d’Aro, sur la Costa Brava, ont procédé à l’arrestation d’un trafiquant de drogue de nouvelle génération, fin septembre. La substance saisie, baptisée “cocaïne rose”, produit des effets plus importants que la cocaïne traditionnelle. Ce stupéfiant est réputée pour ses effets euphorisants dus à son grand nombre de composants chimiques, à caractère nocif. Vendu à un prix plus élevé, il suscite davantage de gains pour les dealers qui s’emparent du marché correspondant. Cette information est révélée tardivement, après la saison estivale.

Une cachette dans la batterie du vélo électrique

Cette saisie est la première du genre effectuée dans la région de Girona, cette drogue étant auparavant liée aux milieux festifs et aux festivals, notamment sur l’île de Mallorca. A Platja d’Aro, le trafiquant interpellé transportait cette substance dans la batterie de son vélo électrique haut de gamme. Neuf doses avait été logées dans cette cachette qui n’a pas trompé les agents. Ceux-ci ont été avertis de la présence de cocaïne rose à Platja d’Aro suite aux signalements effectués par plusieurs habitants concernant la prolifération de cette variante.

La drogue de la jet set

Appelée aussi “Venus “, “Erox, “Nexus” ou “MFT”, la cocaïne rose est répertorié sous le nom de “2C-B” (”toucibi”) dans la nomenclature des stupéfiants. Cette drogue de synthèse, réservée à la haute société, a été créé dans un laboratoire californien en 1974. Elle procure des hallucinations visuelles et auditives, mais aussi des crises de paranoïa et de panique.

Lire aussi :
Il cultivait de l’herbe de cannabis dans son garage depuis trois ans

Partager

Icona de pantalla completa