Langue

Dans un rapport intitulé « Catalonia Pivots From Independence to Exhibition » publié mercredi 14 octobre, l’agence d’intelligence américaine Stratfor évoque la suite du processus vers une éventuelle indépendance de la Catalogne. Ce think tank considéré comme une « CIA de l’ombre » analyse la nouvelle formule du référendum du 9 novembre, effectuée le même jour par Artur Mas. Selon sa publication, le gouvernement catalan met en oeuvre « tout ce qui est à sa portée au regard des circonstances actuelles ».

Le service américain, à caractère privé, souligne que le référendum sur l’indépendance refusé par l’Etat espagnol a été modifié par M. Mas car celui-ci a « promis qu’il ne ferait rien d’illégal ». Statfor relativise cette étape, car « la situation actuelle est insoutenable à long terme ». Il cite des élections anticipées qu’Artur Mas convoquera pour démontrer un « soutien massif à l’indépendance ». Cette éventuelle évolution « resterait illégale du point de vue de Madrid (…) ce problème ne disparaîtra pas, ce problème est loin d’être résorbé », insiste Statfor, avant d’évoquer une instabilité de la « configuration politique espagnole des années à venir ».

Partager

Icona de pantalla completa