Langue

Après plusieurs années de tergiversations, jalonnées d’une alternance politique fin 2010, la Catalogne devrait procéder, courant 2014, à l’interdiction du port de vêtements, accoutrements ou équipements qui rendent difficile l’identification des individus dans les espaces publics. Dans les faits, le gouvernement catalan proscrira la présence des burka musulmanes, au travers d’une loi en cours de préparation. Dans ce cadre préliminaire, le ministre-conseiller de l’Intérieur Ramon Espadaler avançait le 3 juillet des « raisons de sécurité publique » et espérait obtenir le soutien de l’ensemble des groupes parlementaires dans le cadre de la validation du texte. Selon lui, ce projet ne comporte pas de lien avec un souhait de « limitation liée à des questions religieuses ».

L’Etat espagnol n’est pas favorable

En mars 2013, la Cour Suprême espagnol a annulé des décrets d’interdiction comparables à la future loi générale catalane, promulgués dans plusieurs villes de Catalogne, dont Lleida et Girona, au motif d’atteintes aux libertés religieuses. Dans ce contexte, la volonté du Parlement catalan, qui s’appuie sur la compétence détenue par le gouvernement catalan en matière de sécurité publique, pourrait provoquer de nouvelles étincelles entre Barcelone et Madrid.

Partager

Icona de pantalla completa