Langue

Le dirigeant politique historique sud-catalan Heribert Barrera est mort ce samedi à Barcelone, à l’âge de 94 ans. Née en 1917 dans la capitale catalane, cette figure importante du XXe siècle a été, de 1980 à 1984, le premier président du Parlement de la Catalogne restauré à l’issue de la parenthèse de 36 ans imposée par le général Franco de 1939 à 1975. Entré en politique dès l’âge de 17 ans, Heribert Barrera a influencé durablement le parti Gauche Républicaine de Catalogne, dont l’hégémonie a marqué les années 1930. Admis à l’hôpital le 25 juillet suite à une embolie, M. Barrera a déjà reçu l’homme de dizaines de personnalités, tandis que la nouvelle de sa disparition est relayée par l’ensemble des médias de toute l’Espagne. Cet homme de transition entre la Catalogne précédant la seconde guerre mondiale, et l’actuelle, était chimiste de formation. Grand défenseur de la création d’une République Catalane, dans une optique nationaliste de gauche, il a constitué un repère important du mouvement catalan pour la souveraineté.

Ce dimanche, le président catalan, Artur Mas, de sensibilité nationaliste catalane centriste, décrivait le défunt comme un « patriote, maître de patriotes », qui aura eu une « vie entièrement placée au service de notre patrie ». M. Mas déclarait « il s’agit d’un moment en deuil pour tous ceux qui aiment la liberté et la Catalogne ». Le gouvernement catalan assume d’ailleurs un grand hommage institutionnel à la mémoire du républicain disparu, à travers une chapelle ardente, ouverte dès ce lundi au Parlement de la Catalogne, dont la présidente, Núria de Gispert, a exprimé ses condoléances ce dimanche matin.

Partager

Icona de pantalla completa