Langue

Les mesures d’austérité annoncées par le gouvernement de Catalogne depuis janvier prennent effet progressivement, avec pour conséquence une importante réduction d’effectifs dans la fonction publique. Dans ce sens, le ministre-conseiller de l’Économie catalan, Andreu Mas-Collell, a communiqué ce samedi une coupe franche. Cette mesure, appliquée d’ici la fin de l’année, concernera 9% des contrats de personnels fixes et de chargés de mission sur un total 16.090 emplois affectés aux différents consortiums publics de Catalogne du Sud. A cette occasion, M. Mas-Collell a demandé des « sacrifices » aux intéressés, qui avoisinent les 1500, dans un climat prévisible. En effet, lors de sa campagne électorale, le président catalan, Artur Mas, signalait en septembre dernier sa volonté de se séparer de 25% des employés de la fonction publique sud-catalane. Cette douloureuse stratégie, inspirée d’un programme très libéral mis en oeuvre par la coalition au pouvoir, Convergence et Union, concerne déjà l’entreprise publique en charge des grands travaux, « Gisa« , dont les équipes ont été réduites la semaine dernière de 30%, soit 70 personnes.

Au niveau général, ces réductions d’effectifs devraient concerner pas moins de 87 entreprises qui font généralement office d’interfaces entre l’autorité gouvernementale catalane et la mise en pratique de ses directives. Parmi celles-ci, dont la mise en place a correspondu, le plus souvent au cours de la décennie 1990, à des périodes économiquement fastes, figurent l’Institut Catalan du Foncier, l’Agence du Logement de Catalogne, l’Agence Catalane de l’Eau, ou encore la Corporation Catalanes des Médias Audiovisuels, qui comprend notamment la chaîne de télévision TV3 et la radio leader Catalunya Ràdio. Cette position reçoit les critiques de l’opposition au Parlement de Catalogne, en particulier du Parti Socialiste de Catalogne, des post-communistes Initiative pour la Catalogne et des indépendantistes de la Gauche Républicaine de Catalogne. En revanche, malgré d’insistantes rumeurs, la Catalogne n’appliquera aucune mesure similaire à celle qu’a imposée le chef de l’exécutif espagnol de José Luis Rodríguez Zapatero en juin 2010. Le salaire de l’ensemble des fonctionnaires employés par l’État espagnol a alors été réduit de 5%, dans une première mesure d’austérité catégorique.

Partager

Icona de pantalla completa