Langue

Ce vendredi, lors d’une conférence de presse optimiste, la ministre-conseillère de la Santé du Gouvernement catalan et ancienne députée de Girona, Marina Geli, s’est félicitée du « record historique de greffes d’organes » obtenu par la Catalogne du Sud en 2009, année par ailleurs « très mauvaises en d’autres aspects », eu égard aux difficultés engendrées par la crise. L’année dernière en effet, pour la première fois, le territoire a dépassé le nombre de 500 transplantations rénales, le chiffre le plus élevé d’Espagne, en augmentation de 11,3% comparé avec 2008. L’ensemble des organes transplantés concerne 524 reins, 202 foies, 42 coeurs, 51 greffes de poumons et 25 de pancréas, selon les informations communiquées par Mme Geli. L’augmentation du nombre de transplantaments de reins par des donneurs vivants, évaluée à 67% l’année dernière, profite largement à la progression générale des chiffres. Selon la directrice de l’Organisation Catalane de Transplantations, Roser Deulofeu, présente lors de ce face-à-face, ce succès rencontré par les greffes, en contraste avec les années 1980, s’explique par la possibilité, de plus en plus admise, de prélever des organes sur des sujets de tous âges, même avancés.

Partager