Langue

La population sud-catalane, qui s’élevait à 7.321.101 personnes au 1er juillet 2010, en comportait 7.303.130 le 1er juillet dernier, selon une estimation effectuée par l’Institut National de Statistique espagnol. Une étude publiée à ce sujet la semaine dernière stipule que la région de Barcelone est celles qui ont perdu le plus d’habitants, en passant de 5.370.03 âmes le 1er juillet 2010 à 5.350.596 un an plus tard. La région de Girona atteint la deuxième position en matière de baisse, en affichant une perte de moins d’un millier d’habitants lors de la même période. Cependant, elles constituent la seule zone géographique de Catalogne du Sud dans laquelle six mois de recul consécutifs sont constatés, dans une tendance qui pourrait devenir lourde, illustrée par la présence, actuellement, de 725.719 habitants.

Ce repli démographique, qui présente des séquences plus ou moins intenses, est à la source d’une soustraction évaluée à 5693 citoyens pendant le seul mois de juin dernier dans l’ensemble des contrées sud-catalanes, mais certaines disparités sont mises en évidence. La province de Tarragona a pu ainsi gagner près de 2000 personnes entre juillet 2010 et juillet 2011, pour atteindre les 795.332 habitants. Dans la région la moins peuplée, celle de Lleida, les données démographiques présentent une progression de près de 400 personnes en un an, pour un total de 431.482 habitants. Cependant, lors des quatre derniers mois, un recul émerge dans cette région, située à l’Ouest de la Catalogne du Sud.