Langue

Les conditions économiques présentes en Catalogne du Sud devraient entraîner une tendance démographique à la baisse dans les prochaines années, selon une projection communiquée le 19 novembre par l’Institut National de la Statistique Espagnol (INE). Le territoire, qui compte 7,5 millions d’habitants, pourrait en perdre 400.000 d’ici 2022, à l’issue d’une période qui devrait s’amorcer en 2013. L’INE prévoit en effet une vague de retour de populations immigrées vers leur pays d’origine et un départ de citoyens espagnols à l’étranger, faute de perspectives économiques claires. Cette projection, associée à une baisse de la natalité, devrait culminer en 2018, année lors de laquelle le solde naturel catalan devrait être négatif, faute de natalité suffisamment dynamique.

Espérance de vie espagnole de 91 ans pour les femmes en 2051

Pour l’Espagne dans son ensemble, l’avenir s’annonce difficile, l’INE établissant à 10 % la ponction démographique entre 2012 et 2052, soit 41,5 millions d’habitants, après une première baisse évalué à 2,5 % en 2022, correspondant à 45 millions. La crise de la natalité observée dans les années 1990 et 1990 devrait provoquer un véritable creux générationnel concernant les femmes en âge de procréer, entraînant une nouvelle crise de la natalité, consécutive de la première. Une regain est prévu autour de 2030, en conséquence du nombre de naissances actuel, qui profite lui-même d’une légère hausse. En outre, l’espérance de vie progressant au fil des années, la moyenne de la durée de vie devrait atteindre 91 ans pour les femmes et 87 ans pour les hommes en 2051. Selon cette série statistique, en 2022, la population active espagnole ne représentera que 42 % du total.

Partager

Icona de pantalla completa