Langue

Président du Conseil d’administration du Théâtre de l’Archipel (TDA) depuis 2010, l’ancien maire de Perpignan, Jean-Paul Alduy, tous azimuts sur le départ, a quitté ce poste ce vendredi 28 février et a appuyé cette décision en conférence de presse. La salle monumentale du Nord de la ville constitue la réalisation la plus visible, voire la plus pérenne parmi les aménagements imaginés par le président de l’Agglomération Perpignan Méditerranée, institution qu’il quittera également, à l’issue des élections municipales. Le Théâtre de l’Archipel, conçu comme une sentinelle urbaine, a ouvert ses portes le 10 octobre 2011, sur une idée ébauchée directement par l’ancien sénateur, ami depuis plusieurs décennies de l’architecte des lieux, Jean Nouvel.

De la pierre pour marquer les esprits

Dans son ouvrage de prise de congé, intitulé « Une vie pour construire une autre idée de la politique », paru ce mois de février, Jean-Paul Alduy évoque mainte fois le TDA et lui consacre même les ultimes mots de son récit de 211 pages. Il décrit le monument de sa vie, qui aura exigé 6 ans de travaux et 44 millions d’euros de réalisation, comme « le symbole vivant, rayonnant de ce nouveau destin, le catalyseur de cette alchimie de l’identité, de la modernité et de la fraternité produisant l’énergie sociale qui nous a manqué trop longtemps pour changer les mentalités, assumer notre diversité, oser l’ambition, fédérer nos talents ». Avant le baisser de rideau d’une carrière internationale, l’intéressé ne dissimule pas sa volonté de postérité, marquée par la pierre. Jusqu’à présent, le Conseil d’administration du Théâtre de l’Archipel avait pour vice-présidents la conseillère régionale du Languedoc-Roussillon Josianne Collerais et le maire adjoint de Perpignan Maurice Halimi. Le maire, Jean-Marc Pujol, y figurait au titre de membre, aux côtés de Pierre De Bousquet, préfet de la Région Languedoc- Roussillon, ou encore la maire-adjointe Danièle Pagès et le député et conseiller régional Jacques Cresta.

Bilan de la présidence de Jean-Paul Alduy

La conférence de presse du 28 février a été l’occasion de communiquer un bilan détaillé de la présidence de J.P. Alduy, à la tête du Théâtre de l’Archipel. Ce document contient les chiffres de fréquentation, notamment les 42. 362 spectateurs de la première saison, soit 63,15% de remplissage, et des recettes proches de 400.000 euros. Au chapitre des chiffres encore, il indique pour 2014 un budget de fonctionnement de 9 millions d’euros. La partie artistique est évoquée au travers des grandes réalisations de ces trois dernières années, entre opéras, concerts classiques, théâtre ambitieux et événements réservés au jeune public.

Partager