Langue

Le publicitaire catalan Jacques Séguéla a vu son permis de construire pour une vaste villa de 568 m2 en Corse annulé, jeudi, par le tribunal administratif de Bastia, car la demeure en projet, sur la commune de Bonifacio, aurait occupé un espace natural isolé des autres habitations. M. Séguéla aussitôt fait savoir qu’il se plaindrait auprès du maire, qui a délivré le permis, et auprès du propriétaire qui lui a vendu un terrain constructible qui ne l’est pas. Inspirant la méfiance des militants pour l’environnement corses, particulières perspicaces envers les stars françaises fortunées et avides d’espaces vierges, l’élégant homme bronzé a été la cible, en mai dernier, de l’organisation clandestine armée « FLNC 1976 » qui lui dont il a reçu plusieurs courriers de menaces, adressés « au colon Jacques Séguéla ». Âgé de 74 ans, issu d’une famille d’Amélie les bains, en Pays Catalan, et auteur des célèbres campagnes publicitaires et politiques « Un café nommé désir » et « la force tranquille », qui a aidé François Mitterrand dans son élection en 1981, Jacques Séguéla est à l’origine de la rencontre entre Carla Bruni et Nicolas Sarkozy, dont il est considéré comme proche.

Partager