Langue

Révélée après 10 mois d’enquête, une grave affaire d’homophobie, qui met en cause trois jeunes habitants de la ville d’Elne, agresseurs de gays, sème le doute en Pays Catalan. En 2009, deux hommes ont été malmenés par les jeunes homophobes, qui feignaient habilement la drague sur Internet pour attirer leurs cibles, avant de les violenter vigoureusement. La première, âgée de 42 ans, a été visée en juin, la seconde, âgée de 62 ans, en décembre. Toutes deux ont été leurrées, agressés, et détroussés. Après leur comparution au tribunal de Perpignan, les trois jeunes, de 18 et 17 ans, dont deux étaient mineurs lors des faits, ont été mis en examen pour « extorsion de fonds en raison de l’orientation sexuelle », jeudi, et conduits en prison préventive. Suite à cette affaire, la justice, en collaboration avec la gendarmerie, souhaite lister les victimes potentiellement atteintes sur le territoire communal d’Elne, où est située la plage du Bocal du Tech, haut lieu de rencontres et de relations sexuelles homo en Pays Catalan. Les gendarmes de Perpignan lance un appel à témoins pour retrouver d’éventuels autres homos victimes du trio infernal. En sortant du silence, ces personnes pourraient ainsi, outre se reconstruire, révéler un phénomène, probablement localisé.

Partager