Langue

L’arrivée de la nouvelle année induit un renforcement des dispositifs de surveillance et des contrôles d’individus dans le métro de Barcelone. Le ministre-conseiller de lntérieur du gouvernement catalan, Jordi Janés, a détaillé ce samedi 2 janvier la stratégie de protection engagée. Les patrouilles sont intensifiées depuis le 1er janvier, par crainte d’attentats terroristes islamistes, selon le niveau d’alerte 4, sur un échelle qui en comprend cinq. «On ne peut pas abaisser la garde», estime le patron de la police catalane, les Mossos d’esquadra, notamment mobilisée à Barcelone, où le militant Ali Charaf Damache a été intercepté le 11 décembre. Les unités des Mossos, particulièrement visibles dans le réseau des Transports Métropolitains de Barcelone (TMB), ont reçu le renfort de 80 agents dotés d’armes longues.

Partager