Langue
La Clau
Hommage à Banyuls au philosophe juif Walter Benjamin, victime des Nazis
Langue

Les maires de Banyuls-sur-mer et de Portbou, Jean Rède et Antoni Vega, ont assuré de leur présence le départ d’une « Marche Walter Benjamin », ce samedi matin, dans la première des deux communes. Cette randonnée, organisée en motif du 70e anniversaire de la mort du philosophe juif allemand à Portbou, a attiré une trentaine de personnes. Paralèllement, ce samedi s’est ouvert à Portbou un Colloque International Walter Benjamin, dans le but de rassembler de nouveaux éléments de mémoire liés au penseur, victime de la persécution nazie et décédé dans des circonstances troubles à Portbou, après avoir traversé la montagne depuis Banyuls. Afin de sensibiliser le public aux conséquences les plus graves de l’antisémitisme, deux « parcours Walter Benjamin » ont été mise en place. Le premier, à Portbou même, invite à passer par la gare internationale de la commune, puis l’Hôtel França, où le persécuté est décédé, et enfin le cimetière, où il a été enterré, après avoir passé les trois jours derniers jours de sa vie en Catalogne. Un autre parcours, de Banyuls à Portbou, long de 7 km, pour une durée de 4h30, emprunte la montagne de Querroig, et correspond à 95% au circuit de désespoir suivi par Walter Benjamin. Ce sentier, balisé depuis l’année dernière, permet de saisir intensément le calvaire vécu par le philosophe, né à Berlin en 1892.

Partager