Langue

Les chiffres de la délinquance estivale en Pays Catalan, livrés hier par la Préfecture des Pyrénées-Orientales, font état de 6508 infractions relevées sur les secteurs sous contrôle de la Gendarmerie. Ce volume impressionnant, en hausse de 14% en comparaison des données de 2007, pourrait être obtenu par un renforcement de l’activité des gendarmes, élevés au nombre de 500, et à l’œuvre 9h par jour, dans une période traditionnellement propice à l’accroissement des délits à la faveur d’une augmentation temporaire de la démographie. Dès 2006, les services de l’Etat avaient mis en place dans la commune d’Argelès un Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) pour faire face à la délinquance saisonnière. Par ailleurs, cet été, la prévention préfectorale proposée à travers le dispositif « Tranquillité vacances », consistant à surveiller les domiciles pendant l’absence de leurs propriétaires a intéressé 269 d’entre eux. L’exposé des services de l’Etat repose sur la période de juillet à septembre.

Partager