Langue

Le gouvernement catalan a communiqué ce 21 mai l’existence d’un réapparition localisée du virus H7N1, illustrant la grippe aviaire, dans une exploitation agricole comprenant 13.000 poules reproductrices. Cette découverte, effectuée le 12 mai, a contraint au sacrifice des animaux le 14 mai, préalablement à la désinfection intégrale du site. Cette recrudescence a été identifiée par les propriétaires de l’exploitation avicole, dont le lieu exact n’est pas spécifié. Selon un rapport gouvernemental, le degré d’infection est bas concernant spécifiquement ce virus, qui affecte les oiseaux, mais dont la transmission aux humains reste difficileme.

La grippe aviaire persiste en l’Asie

En 2004, la grippe aviaire a touché une bonne une partie du monde, bien que la contamination des mammifères, en particulier les porcs, reste improbable. Des virus voisins sont actuellements présents en Asie, spécialement en Chine, où, le 17 mai, l’Organisation mondiale de la santé (ORMES) évaluait à 36 le nombre d’humains décédés par cette affection. En Corée du Nord, la présence du virus H5N1 de la grippe aviaire dans une ferme de canards a conduit au sacrifice, ce mois de mai, d’un total de 160.000 animaux.

Partager

Icona de pantalla completa