Langue

Habitué à mener des actions spectaculaires, l’ONG Greenpeace organise ce samedi une mobilisation autour du thon rouge, espèce menacée, notamment en Pays Catalan. Les militants annoncent leur présence à Collioure, pour informer les citoyens sur la situation du thon rouge de Méditerranée et les inviter à une « pétition en images », pour sa sauvegarde. Plusieurs photographies grand format, postée près du clocher de la ville, face à la mer, raconteront les principales étapes de la pêche au thon rouge, de sa capture dans un très grand filet, son remorquage vivant en mer, son gavage dans des fermes d’engraissement en mer, sa congélation et son transport jusqu’au Japon. Les militants de Greenpeace inviteront les citoyens à signaler leur participation, par des images accompagnées du message de leur choix, pour la sauvegarde de l’espèce. Greenpeace précisait ce vendredi que la pêche industrielle au thon rouge, dont la saison est ouverte depuis le 15 mai, jusqu’au 15 juin, « décime l’espèce ». L’ONG, qui a établi un calcul selon lequel le nombre de ces poissons, adultes, a diminué de 80% depuis l’avènement de ce type de pêche, considère qu’il s’agit de la « dernière chance pour le thon rouge », et argumente qu’il faut « libérer les thons ».

Partager