Langue

20,2% des citoyens sud-catalans d’un total d’1,3 million, distribuées sur 200 communes, se sont exprimés ce dimanche sur la création d’un État catalan intégré dans l’Union européenne. Cette votation, organisée par une « Coordination pour les consultations sur l’Indépendance », est la troisième d’une série débutée le 13 décembre 2009. Cette fois, des villes importantes comme Lleida, Granollers, Manlleu, Reus et Girona, ont voté, accordant un crédit supplémentaire à un mouvement apparu alors que le nouveau Statut de la Catalogne, démocratiquement approuvé en 2006, est congelé par le Conseil Constitutionnel espagnol. À Girona, 16.801 personnes, soit 21,4% des inscrits, ont participé, malgré l’absence des relais médiatiques propres aux scrutins ordinaires. La ville a accordé une large victoire au « Oui », à 95,56%, à l’identique des autres communes de la région, dont comme Olot, où une participation remarquable de 26,48% a donné 97,3% au « Oui ». 93% de voix favorables ont été enregistrée à Cadaqués, et 95% à Sant Feliu de Guíxols, à 95%. Les organisateurs, indépendants, visent l’ouverture d’un large débat de société, et espèrent que la capitale catalane, Barcelone, s’exprime le 11 avril 2011.

Partager

Icona de pantalla completa