Langue
La Clau
Girona autorise la burqa dans l’espace public, Barcelone la proscrit
Langue

Le mouvement vers la régulation du port de la burka et du niqab musulmans en territoire espagnol, dont le débat a été ouvert par plusieurs villes sud-catalanes, a débouché ce mardi sur une déclaration d’intention formelle du ministre de la justice espagnol. Lors d’une comparution publique, Francisco Caamaño a en effet garanti que la future « loi de liberté religieuse », actuellement à l’état de projet, interdira ces « vêtements religieux » à l’intérieur des bâtiments publics, car, selon le ministre, ils sont incompatibles avec la « dignité de la femme ». Cette déclaration d’ordre général fait suite à plusieurs interdictions, décidées à l’échelle municipale, dont celle de Ville de Lleida, première de la liste, suivie ce lundi par Barcelone. En revanche, la municipalité de Girona, notamment réunie sur cette question, également ce lundi, a choisi de ne pas interdire l’usage de la burka et du niqab. Dans une position plus tranchée, le groupe municipal minoritaire du Partido Popular à la mairie de Barcelone a proposé en vain, ce mardi, l’interdiction des vêtements visés, non seulement dans les lieux publics, comme le prévoit la future loi, mais aussi dans la rue et lors des célébrations à caractère public.

Partager